nos principaux engagements

notre programme par thématique

La gratuité du TER pour les 18-26 ans

bon pour le climat, bon pour l’emploi, bon pour le pouvoir d’achat.

Nous voulons créer un électrochoc pour inciter fortement à prendre les transports collectifs. Il s’agit là d’un investissement pour l’avenir, d’éducation à la mobilité, et d’une mesure concrète pour répondre à la précarité des jeunes et les accompagner vers le chemin de l’emploi.

Un "Pass Rénov" pour financer ses travaux de rénovation énergétique

Permettre aux particuliers de ne pas avancer de dépenses et de rembourser leurs travaux de rénovation, soit par les économies d’énergie réalisées, soit au moment de la revente du bien ou de la succession.

Grâce à ce dispositif nous permettrons à tous d’entreprendre en toute simplicité des travaux de rénovation énergétique bons pour le portefeuille et bons pour le climat. Nous accompagnerons ce dispositif d’un service de conseil sur-mesure pour les particuliers afin de simplifier au maximum les travaux, de leur conception à leur réalisation.

50 000 jeunes décrocheurs du système éducatif et éloignés de l’emploi formés

A l’échelle du mandat, nous nous fixons comme objectif d'aider 50 000 jeunes en situation de décrochage scolaire ou éloignés de l’emploi à retrouver une formation pour ensuite s'insérer plus facilement dans le monde du travail.

En complémentarité avec les dispositifs de l’Etat, la Région mobilisera l’ensemble des acteurs de l’éducation et de l’insertion en ayant pour ambition de permettre à chaque jeune en difficulté de bénéficier d’un accompagnement personnalisé (retour en formation initiale, réorientation, formation, service civique, accueil ponctuel sous statut scolaire dans un CFA).

Une fabuleuse année culturelle & des "capitales culturelles des Pays de la Loire"

La "fabuleuse année culturelle" pour sortir de la crise

Dès juillet 2021, nous initierons un plan de sortie de crise pour la culture de 4 millions d’euros, en concertation avec les collectivités territoriales et les pôles régionaux. Ce plan visera notamment à soutenir les équipes artistiques, les festivals, les plasticiens et les galeries d’art pour la reprise de leurs activités.
Durant cette année, la Région renforcera et élargira son aide aux acteurs culturels, cofinancera des “paniers culturels”, facilitera l’organisation d’événements culturels dans l’ensemble du territoire et soutiendra les cafés culture.

Dès 2022, suite à la “fabuleuse année culturelle” la Région lancera une labellisation “capitale culturelle des Pays de la Loire” à destination de villages et villes de toutes tailles.

Chaque année, la Région versera une aide financière exceptionnelle pour les communes labellisées et contribuera ainsi à dynamiser la vie culturelle dans les territoires.

Un fonds anti-faillites

pour protéger les emplois et les TPE/PME, via des aides en fonds propres par la mobilisation de la Région, des banques et de l’épargne citoyenne.

Nous nous engageons à créer un fonds anti-faillite de 200 millions d’euros pour protéger les emplois et les TPE/PME. La Région abondera le fonds à hauteur de 40 millions d’euros, et le reste viendra de la mobilisation de la place bancaire et de l’épargne citoyenne. Cette mesure rompt avec les différents dispositifs de prêts et d’avances remboursables mis en place jusque-là.

Le recrutement de 150 médecins et infirmiers en pratique avancée salariés par la région d'ici 2026

Le salariat permettra d’attirer des soignants en répondant à leur demande de meilleures conditions de travail (secrétariat, volume horaire fixe, etc.). Il a d’ailleurs déjà été lancé par la Région Centre Val-de-Loire.

Le “plan d’urgence pour l’accès à la santé” proposé par le Printemps des Pays de la Loire se traduira par une série d’autres mesures concrètes :
  • le financement de 60 nouveaux centres et maisons de santé
  • la formation, sur la durée du mandat, de 2500 infirmiers et 2000 aides soignants supplémentaires par rapport au rythme actuel
  • le cofinancement de bus de prévention en santé
  • l’aide au développement des contrats locaux de santé dans les collectivités
  • l’accompagnement des démarches de coordination des professionnels

Une alimentation 100 % locale, bio, sous signes de qualité ou équitable dans les restaurants scolaires des lycées

Pour la santé de nos jeunes, pour une meilleure éducation à l’alimentation, pour nos agriculteurs.

Nous voulons garantir 30% en bio en début de mandat et atteindre un objectif de 50% en 2027. Ce pourcentage progressera au fur et à mesure des capacités des producteurs ligériens à fournir nos cantines. Nous garantirons également 100 % de viande locale dans les restaurants scolaires d’ici 2027.

Un plan vitalité rurale

pour investir dans la redynamisation des centres-bourgs et des centres-villes

La Région soutiendra les commerces de proximité et accompagnera les collectivités, en lien avec l’État, pour leurs actions visant à redynamiser les centre-bourgs et centre-villes (développement des activités, végétalisation, accès aux services publics…).

La Région cofinancera, en complémentarité des initiatives mises en place par l’État, les démarches collectives ainsi que la construction, la réhabilitation, l’extension ou l’acquisition de locaux destinés à l’accueil d’activités commerciales ou artisanales.

Elle fournira une aide en ingénierie via l’Agence économique régionale. Elle veillera à ce que les contrats territoriaux passés avec les collectivités permettent de définir une stratégie de revitalisation des centre-villes et centre-bourgs.

Créer 50 000 contrats
“Nouveau métier / Nouvel emploi”

pour financer les projets de reconversion professionnelle.

Nous proposerons une aide spécifique pour les Ligériens qui souhaitent se reconvertir professionnellement. En lien avec le dispositif gratuit d’accompagnement mis en place par l’Etat, la Région abondera les comptes personnels de formation (CPF) afin de permettre les reconversions, notamment dans les métiers d’avenir : transition écologique, santé, numérique, métiers du lien social.

Un plan égalité femmes-hommes

La région mettra à disposition des protections hygiéniques écologiques dans les lycées, CFA et centre de formation sanitaires et sociales.
Elle viendra aussi soutenir fortement les structures d’accueil des femmes victimes de violence. La Région soutiendra le projet Citad’elles et facilitera la mise en place de projets équivalents dans d’autres villes du territoire.

Le trajet à 1 euro pour les salariés abonnés

Cette mesure avait été mise en place par Jacques Auxiette. Nous reviendrons sur la décision injuste de Christelle Morançais de la supprimer. C’est une mesure importante pour le pouvoir d’achat des salariés qui ne doivent pas être pénalisés parce qu’ils ont à prendre le train et qui ne doivent surtout pas être dissuadés de le faire.

Atteindre la neutralité carbone d'ici 2050

Cet objectif est essentiel pour lutter contre le réchauffement climatique. Il permettra également d’améliorer notre qualité de vie et de créer de nombreux emplois grâce à une transformation durable de notre économie.

Une COP régionale rassemblant citoyens, associations, collectivités et experts permettra d’établir la stratégie bas carbone de la région, d’évaluer régulièrement les actions de la collectivité et de faire des recommandations.

Créer un nouveau Parc Naturel
Loire Estuaire et Grand Lieu

Nous proposons ce 5ème PNR dans la région pour engager et amplifier des actions utiles en faveur de la biodiversité, de l’économie locale, de l’éducation, de la culture ou encore de la valorisation de notre patrimoine commun.

La méthode de construction du programme

Le projet que nous présentons est issu du dialogue ouvert avec toutes et tous.
Il est le fruit des contributions des acteurs de la société civile, des formations politiques et bien sûr des citoyens.

1 - La Fabrique de la région

La Fabrique de la région a été créée en juillet 2020 à l’initiative de 50 citoyens engagés dont Guillaume Garot. Ce sont au total plus de 1000 personnes qui ont participé aux webinaires de La Fabrique, plus de 200 personnes qui ont contribué sur le site et plus de 80 qui ont participé à des réunions thématiques hebdomadaires.

2 - Le courrier aux acteurs et les déplacements

En février, Guillaume Garot a sollicité, par courrier, plus de 2000 acteurs de nos territoires (associations, entreprises, fédérations, syndicats…). Depuis, le candidat et les membres de sa liste multiplient les déplacements et les rencontres. Nous recevons également par mail de nombreuses contributions de ces acteurs et de citoyens.

3 - Les partis politiques membres du Printemps

Les partis politiques ont aussi posé leur pierre à l’édifice, par des contributions débattues en leur sein et des discussions autour de lignes de force programmatiques.

4 - Les Ateliers du projet ouverts à toutes et tous

Après un important travail de synthèse, en avril, nous avons organisé cinq Ateliers du Projet ouverts à toutes et tous, pour confronter nos propositions à la vision des citoyens, afin de les enrichir et de les adapter.

5 - Un projet final concret, applicable et financé

Aujourd'hui, nous avons regroupé, confronté et affiné toutes ces propositions pour proposer un projet concret, sérieux et immédiatement applicable sans augmentation de taxes.

Aller au contenu principal