Jackie Goulet et Céline Véron mèneront le Printemps en Maine-et-Loire

JACKIE GOULET, MAIRE DE SAUMUR, ET CÉLINE VÉRON, ENSEIGNANTE EN LYCÉE PROFESSIONNEL, MÈNERONT LE PRINTEMPS DES PAYS DE LA LOIRE EN MAINE-ET-LOIRE.

Lors d’une conférence de presse à Angers ce dimanche 16 mai, Guillaume Garot a présenté les deux premiers visages de la liste du Printemps des Pays de la Loire en Maine-et-Loire.

Jackie Goulet, 58 ans, maire de Saumur et président de la communauté d’agglomération Saumur Val de Loire, mènera la liste en Maine-et-Loire.

Le candidat a détaillé son engagement. « Le développement économique a toujours été et demeure pour moi une priorité. Parce que développer l’économie, c’est créer de la richesse qui peut être redistribuée, c’est créer de l’emploi, c’est assurer des conditions de vie correctes à chacune et à chacun d’un point de vue financier au moins. Le plan anti-faillites, déjà annoncé par Guillaume Garot, permettra de protéger l’emploi dans les TPE et PME, mais nous irons bien plus loin dans ce mandat » a expliqué le candidat.

« La transition écologique doit être plus qu’une priorité : elle doit être une exigence permanente, et nous devons savoir la conjuguer avec le développement économique. Ainsi, d’une exigence nous devons faire une opportunité, notamment en matière de création d’emplois. Des métiers vont disparaître et de nouveaux vont apparaître : je souhaite que nous soyons très volontaires sur ce sujet. C’est le sens de la deuxième proposition forte en matière d’emploi du Printemps des Pays de la Loire – Signer 50 000 contrats “Nouveau Métier – Nouvel emploi” – qui permettra à chacun, soit de se former à un nouveau métier pour éviter une perte d’emploi, soit de faire un choix de nouvelle vie.

Si on veut un emploi pour tous, la Région ne peut pas attendre les bras croisés. Il nous faut faire preuve de détermination et de volonté. La Région doit avoir une vision, une stratégie, et une action concrète. Elle est cheffe de file en matière économique. Cela signifie que si ce n’est pas elle qui protège, accompagne et anticipe, c’est toute la chaîne qui, ensuite, risque de se gripper. Les territoires de notre région, les villes comme les territoires ruraux, et avec eux les entreprises, petites ou grandes, ont besoin d’une Région forte qui agit. C’est le sens de mon engagement aujourd’hui, dans la continuité de mon engagement pour Saumur et pour le Saumurois » a complété Jackie Goulet.

Guillaume Garot, qui conduit la liste régionale, a rappelé que « Jackie Goulet est choisi par les électeurs du Saumurois parce qu’il a montré sa capacité à agir avec conviction et efficacité, à agir en écoutant, en dialoguant, en demeurant toujours au plus proche du terrain, des Saumurois comme des entreprises du territoire. Il a notamment montré qu’il savait mobiliser tous les moyens nécessaires à la préservation et à la création d’emplois, à l’installation et au développement d’entreprises ».

La tête de liste régionale a rappelé qu’en tant que maire de la commune de Turquant, il a notamment développé un village des métiers d’art. A Saumur, il a mené une re-dynamisation du centre-ville en multipliant les leviers d’action – aménagement, commerce, patrimoine, services publics… – et en augmentant considérablement l’investissement public.

« Par son expérience, Jackie Goulet a une grande qualité : son pragmatisme. Avec des élus régionaux comme lui, nous avons l’ambition de mettre tout le monde autour de la table et d’engager la transformation sociale et écologique de notre région », a poursuivi Guillaume Garot.

Céline Véron, 51 ans, conseillère municipale et communautaire à Angers, et enseignante en lycée professionnel, sera la numéro 2.
La candidate a expliqué son engagement pour la Culture : « Dans quelques jours, les lieux de culture vont commencer leur réouverture progressive. Il va falloir soutenir fortement les artistes et leur offrir la possibilité de s’exprimer. La Région a son rôle à jouer.

J’ai rejoint en juillet dernier La Fabrique de la région, ce collectif de 50 citoyens investis qui a réfléchi pendant 6 mois à 100 propositions pour la région face à la crise. J’ai travaillé au sein du groupe “Culture et éducation” puis j’ai accompagné Guillaume Garot à la rencontre des acteurs culturels dans la région.

De ces rencontres, nous avons bâti un projet ouvert, inventif, et co-construit. Je suis donc fière de porter ce plan de 20 engagements et 4 millions d’euros pour sortir de crise, avec une fabuleuse année culturelle et une nouvelle ambition pour la culture », a détaillé Céline Véron.

« Avec Céline, nous nous sommes rencontrés à La Fabrique de la région. On s’est tout de suite retrouvé sur la promesse de renouveler la pratique de la démocratie au sein du Conseil régional. La Fabrique, c’est avant tout une méthode : s’ouvrir à tous les citoyens sur notre territoire pour écouter mais aussi proposer de co-construire, de co-écrire les décisions » a expliqué Guillaume Garot.

« Céline porte aussi un engagement associatif fort auprès des personnes sans hébergement, pour les migrants, pour les mineurs isolés. Elle sait s’investir pour les autres, peu importe ce qu’ils sont ou d’où ils viennent.

Jackie Goulet et Céline Véron ont ce goût des autres, cette capacité à être utile, qui font que je suis fier de les avoir à mes côtés pour conduire le Printemps des Pays de la Loire en Maine-et-Loire » a conclu Guillaume Garot.

Les actus de la campagne

Aller au contenu principal