Cécile Dreure et Stéphane Ibarra conduiront le Printemps en Vendée

Cécile Dreure, première adjointe de Dompierre-sur-Yon, et Stéphane Ibarra, conseiller régional sortant, conduiront le Printemps des Pays de la Loire en Vendée.

Jeudi 29 avril, à Dompierre-sur-Yon (85), Guillaume Garot a annoncé, lors d’une conférence de presse, confier à Cécile Dreure, cadre au ministère de la transition écologique de 48 ans, la tête de liste du Printemps des Pays de la Loire en Vendée.

“D’abord, le choix du lieu n’est pas anodin : je suis adjointe à l’aménagement et l’environnement à Dompierre-sur-Yon, et nous sommes ici proches de la vallée de la Margerie, projet que j’ai suivi durant le précédent mandat. C’est un poumon vert au cœur de la ville, où nous avons su conjuguer un aménagement pour la qualité de vie avec la préservation et même la restauration de la biodiversité. Je crois que c’est cela qui guide aujourd’hui mon engagement pour la Région : aménager le territoire pour répondre aux besoins écologiques et sociaux« , souligne Cécile Dreure.

Guillaume Garot, qui conduit la liste au niveau régional, a salué le parcours de Cécile Dreure. “Cécile incarne l’engagement des élus locaux dans cette campagne. Je sais son attachement, dans son métier comme dans son mandat, à l’urbanisme social, pour permettre à tout le monde de se loger dans des conditions dignes. Une Région peut et doit utiliser ses leviers pour porter une politique ambitieuse sur ce sujet. La Région a aussi les compétences pour accompagner des communes comme Dompierre, dans tous les territoires, notamment dans la revitalisation et la végétalisation des centres-villes et centres-bourgs, dans le maintien du commerce et de l’artisanat en milieu rural, dans l’attractivité touristique…” a exposé Guillaume Garot.

Stéphane Ibarra, 48 ans, professeur de mathématiques dans un collège à La Roche-Sur-Yon, et élu d’opposition dans la même ville, sera le binôme de Cécile Creure pour mener le Printemps à la victoire en Vendée.

“Je veux mettre mon expérience et ma connaissance du territoire au service du projet du Printemps. J’ai pu voir, durant mon mandat de conseiller régional, ce qu’une droite conservatrice peut faire de mal à une Région. Je vois dans le Printemps une dynamique d’espoir qui revient, et je suis fier d’y participer”, a souligné Stéphane Ibarra.
“L’an dernier, nous avons mené une belle campagne à La Roche-sur-Yon, où nous avons rassemblé la gauche au second tour. Ce rassemblement est nécessaire. La dynamique des 11 partis politiques et mouvements unis sous la bannière du Printemps des Pays de la Loire est une démarche inédite de rassemblement ”, a conclu le candidat.

“Nous avons de nombreuses batailles communes avec Stéphane Ibarra. Il a suivi pour le groupe socialiste à l’assemblée régionale les sujets d’agriculture, de forêt, de pêche et de mer pendant près de 6 ans. La Région doit être facilitatrice pour aider ces secteurs à réaliser la transition écologique. Je sais Stéphane Ibarra investi pour la Vendée, où son engagement est reconnu. Il est attaché à ce que la Région soit un soutien pour les collectivités, et, là aussi, nous agirons, avec un soutien accru aux Projets Alimentaires Territoriaux ou au développement numérique”, a complété Guillaume Garot.

Guillaume Garot souligne : “Nous présentons ce binôme le jour de notre Atelier du Projet sur les territoires et l’environnement. Cécile Dreure et Stéphane Ibarra, par leurs parcours, leurs engagements, leurs mandats, ont toujours défendu le développement des territoires, et la préservation des espaces naturels.”
Et conclut : “Avec Cécile Dreure et Stéphane Ibarra, nous disons aux élus locaux que la Région à gauche sera là pour les accompagner et les soutenir dans leurs projets, car nous partageons le même but : le droit pour les habitants aux services essentiels et à un cadre de vie agréable, où que l’on vive en Pays de la Loire”.

Les actus de la campagne

Aller au contenu principal